CHARLESTON

L’amazone verte [7]

Bonjour à tous,

Je reviens aujourd’hui vous parler de ma première déception en tant que lectrice charleston 2021. On va suivre le récit sous forme de biographie de Françoise d’Eaubonne, racontée par Élise Thiébaut. J’ai beaucoup de mal avec ce genre littéraire, et ça ne l’a pas fait pour moi.

Premièrement, j’ai trouvé que la structure du livre était assez confuse. L’auteur aborde parfois un sujet, puis le change à la page suivante. Le fond de l’histoire est riche et intéressant et mérite réflexion, mais la façon dont l’auteur aborde le sujet ne nous permet pas de nous plonger totalement dedans.

J’aurai aimé que l’auteur creuse plus en profondeur sur certains sujets qui pour moi méritaient réflexion tels que : l’avortement, le viol, les fausses-couches, la tromperie. L’auteur est passée trop vite, ce qui nous fait une charge énorme d’informations, peu de temps pour les assimiler et les comprendre. Quand l’auteur parlait d’un sujet qui m’intéressait, au paragraphe suivant elle parlait déjà d’autre chose et ceci est fort regrettable.

Je lis rarement de livres traitant de ce genre de sujet, je ne lis quasiment jamais de biographie et suis donc totalement sortie de ma zone de confort en lisant cet ouvrage. Mais, je ne suis pas une grande adepte de ce genre.

Le livre manque selon moi de dynamisme, il comporte beaucoup trop d’éléments, on ressent une masse d’informations et le tout n’est pas homogène et structuré. Les mots sont lourds, certains termes étaient hors de ma portée et j’aurai aimé avoir une note en bas de page afin de m’éclairer sur la signification de certains termes trop complexes selon moi. 

Je pense que le fond de l’histoire peut être très intéressant mais la manière dont c’est écrit n’amène pas le lecteur à s’attacher aux personnages, à ressentir des émotions. On ne nous présente pas assez Françoise, à vrai dire on ne sait pas réellement qui elle est.

L’absence de dialogue m’a parfois dérangé car cela offre une fluidité au livre qui n’est donc pas présente dans cet ouvrage. J’étais parfois obligée de faire des pauses, car ce livre m’a parfois évoqué la récitation d’un cours magistral, j’avais besoin de reprendre mon souffle. 

Cette lecture est très actuelle, et aborde des thématiques captivantes, surtout en tant que femme. On se sent d’autant plus concernées par les mots de l’auteur.

J’ai aimé découvrir la vie de cette femme mais peut-être aurais-je préféré découvrir l’histoire d’une femme plus connue (ex : Joséphine Baker, Marilyn Monroe, ou même Simone de Beauvoir..)

Je pense que ce livre pourra plaire à ceux qui s’intéressent à la condition de la femme (non pas que ce ne soit pas mon cas) mais il est vrai que j’ai du mal à lire ce genre d’œuvre qui est pour moi très lourde, très complexe et je suis beaucoup plus friande des romans que des biographies.

Je reste cependant contente d’avoir pu découvrir un livre comme celui-ci car les thèmes qui y sont abordés méritent d’être lus en 2021 et je trouve qu’on les aborde assez peu en littérature. J’ai donc bien aimé le fait de casser les codes en nous présentant une femme telle que Françoise résolument moderne à son époque.

Peut être vous laisserez vous tenter malgré tout,

Belles fêtes de Pâques,

Éline

2 commentaires sur “L’amazone verte [7]

    1. en plu on ne parle pas énormément d’écologie, une lecture que je ne conseille pas! il faut vraiment être très attiré par le genre, mais comme nous avons les mêmes goûts, je sais que ça ne te plaira pas :/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s